Julien Bainvel : « Il en aura fallu du temps...»




François de Rugy, élu à la Présidence de l'Assemblée Nationale
 
Il en aura fallu du temps, des reniements, des trahisons et de l'opportunisme pour que François de Rugy obtienne, enfin, un poste à la hauteur de son ambition.
 
L'Assemblée Nationale a besoin d'un Président à la hauteur des enjeux, capable de représenter les députés français et capable de réformer l'institution parlementaire dont les pratiques et les habitudes sont largement contestées par nos concitoyens.
 
L’Assemblée Nationale a besoin d’un Président dont la parole et l’autorité sont respectées.
 
Or, sans mener de procès d'intention, force est de constater que tout dans le parcours de François de Rugy fait peser des incertitudes réelles sur ses capacités à réformer des pratiques dont il a lui-même usé (du recrutement familial à la réserve parlementaire en passant par le non-respect de ses engagements lors de la Primaire ou du résultat de la consultation sur NDDL…).
 
Enfin, il ne fait aucun doute que la 1ère circonscription, ses habitants, ses associations, ses acteurs économiques, ses élus, tous ses acteurs du quotidien, ont besoin d’un député présent sur le terrain, porte-parole des besoins, idées et spécificités du territoire à l’Assemblée.
 
Au moment où François de Rugy s'apprête à les abandonner pour nourrir ses ambitions parisiennes, je poursuis quant à moi mon travail à leurs côtés sur le terrain, dans chacune des 3 communes à Nantes, Orvault et Sautron.