Christophe PRIOU : «Eau et Assainissement : quel temps perdu par pure tactique politique d’En Marche!»




Communiqué du Groupe Les Républicains au Sénat

 
En février dernier, le Sénat adoptait à l’unanimité une proposition de loi des sénateurs Les Républicains prévoyant le maintien des compétences eau et assainissement dans les compétences optionnelles des Communautés de communes et des Communautés d’agglomération.

Il s’agissait de répondre à une attente forte des maires de corriger une des erreurs contenues dans la loi  NOTRe et de donner plus de libertés aux communes. Cette proposition pragmatique tenait compte de la réalité de la vie quotidienne des élus locaux.

Quelle n’a pas été la surprise des sénateurs de voir la majorité En Marche à l’Assemblée nationale enterrer ce texte soutenu par toutes les associations d’élus locaux.

Ce n’est pas le fond du texte qui a conduit la majorité En Marche a rejeté la proposition unanimement votée au Sénat, c’est une posture politicienne, une pure tactique politique.

L’objectif était d’enterrer une proposition Les Républicains pour ressortir quelques semaines plus tard  un nouveau texte par la majorité En Marche. Le Premier ministre vient d’annoncer  une proposition qui reprend très exactement celle faite par le sénateur Duplomb dans le groupe de travail réuni par la ministre Jacqueline Gourault. Celle-ci permettrait à une minorité de communes de rejeter le transfert.

Drôle de conception de la démocratie qui consiste pour des raisons politiciennes à bloquer un texte appelé de leurs vœux par tous les élus locaux toute tendance confondue.

Des pratiques comme celle-ci nous rappellent que les députés En Marche ont bien du mal à rentrer dans le nouveau monde.