Julien BAINVEL : «Madame le Maire : écoutez les Nantais!»




Madame le Maire, écoutez les Nantais !

Johanna Rolland, Maire de Nantes, dans une tribune publiée dans les colonnes de Ouest France a interpelé le Président de la République pour lui demander d’écouter et de soutenir les Maires qui « sont le pouls de la France dans toute sa diversité ».

Lorsque le Maire de Nantes demande à l’État de respecter les élus locaux, d’écouter et de s’inspirer des solutions mises en œuvre au niveau local, elle a parfaitement raison.

L’État doit assumer ses compétences, donner aux collectivités les moyens de mener les missions qui leur sont confiées par la loi, permettre à ces dernières d’innover et d’expérimenter des solutions et réponses nouvelles.

Bien évidemment, comme le dit régulièrement Bruno Retailleau, les élus locaux sont à portée d’engueulade. 
Les élus locaux sont les fantassins de la République, le cœur battant d’une démocratie active et quotidienne. Ces élus locaux sont indispensables au bon fonctionnement de la vie de la cité.

Si Johanna Rolland a raison, force est de constater que la Maire de Nantes agit au niveau local comme le Président de la République, en toute déconnexion et en décidant seule. 

Accueil et prise en charge des migrants, fusion Département / Métropole, insécurité, projet YelloPark… Johanna Rolland multiplie les décisions non concertées démontrant une gouvernance solitaire et une absence de vision stratégique.

Johanna Rolland ne peut continuer sans écouter les Nantaises et les Nantais.
Nos concitoyens connaissent leur ville. Ils aiment Nantes, qu’ils y aient grandi ou qu’ils y soient arrivé il y a quelques mois ou années, ils ont choisi Nantes.

Les Nantaises et Nantais vivent au quotidien les avantages de la vie nantaise. Mais ils subissent également chaque jour ses inconvénients, dans l’indifférence la plus complète de la Maire de Nantes, et parfois même dans le mépris de ceux qui s’en font les porte-voix.

Madame le Maire : écoutez les Nantais !

Parce que c’est d’eux que les élus locaux tiennent leur légitimité et leurs mandats et c’est pour eux et leurs enfants qu’ils doivent agir. 

Agir sans écouter, agir seule, agir sans connaitre les situations vécues au quotidien est une erreur de gouvernance mais plus grave encore une faute pour l’avenir.

Julien BAINVEL, Conseiller Municipal de Nantes, Conseiller Métropolitain